“Quel matériel utilisez-vous”, ” ah mais vous devez êtes bien équipée pour sortir une telle photo ” … Des questions qui reviennent souvent dans mes expos ou discussions diverses.
Moi, j
‘ai envie de dire que la technique, le matos c’est bien, nous avons tous été ravis de voir évoluer leurs performances au fil du temps, mais cela ne fait pas tout.

Le matériel.

Indispensable oui, mais jusqu’où…
Sans matériel de bonne qualité et de bon niveau, on ne peut pas aller bien loin, c’est clair. Il doit être adapté au type de photo qu’on a envie de réaliser, mais le matériel est là surtout pour nous faciliter la vie, pour nous assister.

Plus il est performant, plus on a de possibilités pour réaliser la photo qu’on voulait faire.  Un autofocus précis, une mise au point rapide, une bonne résolution, une montée dans les iso qui reste propre, un bon piqué, etc sont des fonctions évidemment très appréciées.
Car, au lieu de pester à cause d’un manque de précision, vous vous concentrez sur la prise de vue, et le plaisir qui l’accompagne. Vous ne loupez pas la scène qui se passe devant vous parce que l’AF patine, et vous fait perdre de précieuses millisecondes.

Par contre, le matériel n’est rien sans le photographe. Un matériel coûteux vous donnera un meilleur fichier, mais ne fera pas de vous un meilleur photographe.
La chose la plus importante dans un boitier, c’est l’oeil qui se trouve quelques centimètres derrière ! C’est à dire vous !
Sans l’oeil du photographe, pas de bonne photo !
L’appareil ne sait pas réfléchir, pour choisir  la bonne lumière, le bon cadrage, ou encore l’heure à laquelle il faut se lever pour aller faire des photos, il ne ressent pas d’émotion.
Alors, avant d’acheter du matériel toujours plus gros, plus cher, plus lourd ou le boitier qui vient de sortir, remettez-vous en question en permanence !
Remplacez le ” ah si javais un meilleur matériel” par le ” c’est ma faute”, “la prochaine fois j’observerai mieux”, “je me lèverai plus tôt”, ” je travaillerai mon cadrage et mes compositions….  Bref, travailler, encore et encore…

La technique

Il faut savoir se servir de son matériel, connaitre la technique pour mieux s’en libérer, acquérir des automatismes qu’on va mettre au service de nos émotions ensuite. C’est un outil qui permet au photographe qui la maîtrise de s’exprimer, et de transformer sa vision en photographie.
Elles sont nombreuses, et l’apprentissage des fondamentaux est un passage indispensable. Lorsqu’on se cherche, on aime essayer toutes celles qui nous attirent ou suscitent notre curiosité.
Le choix vous aidera à créer votre univers, finalisé par le choix du post traitement si besoin est, pour arriver à une photo aboutie.

Les marques
Comparer, mais pas opposer.
Les querelles entre utilisateurs défendant chacun leur marque préférée sont pour moi sans intérêt. Les boitiers sont de plus en plus complets et polyvalents, Même le premier boitier d’entrée de gamme est déjà très bon.
Concurrence oblige, les marques passent leur temps à se dépasser, puis se rattraper à tour de rôle, 

Alors vous savez quoi ? En fait on s’en fiche !  L’important, ce sont les émotions qu’on fait passer dans nos images.