A propos

 

 

Un peu de moi…

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé être dehors. Je parcourais inlassablement les campagnes proches de chez moi avec mon vélo, rapportant des trésors tels que champignons, plumes, ou fleurs des champs. Plus tard  mes jumelles et mon carnet d’observations ornitho m’accompagneront à leur tour.
A l’arrivée du numérique, la photo se révèle à moi comme une suite logique, une évidence.

C’est la nature qui m’a formée. D’une curiosité insatiable, je m’émerveille de tout, avec un profond respect pour mes sujets et leur environnement. J’ai pour principe que, dans la nature, on n’est pas chez soi, alors on respecte, et on se fait oublier. 

Les oiseaux seront mes sujets principaux durant une dizaine d’années, puis la macro d’ambiance m’attire pour ses possibilités créatives et sa poésie. Au delà du travail naturaliste et technique, c’est une photo qui demande à prendre le temps,  se poser, observer. La proxi m’a permis de quitter la photo documentaliste pour un univers plus artistique, qui force à creuser davantage dans ses émotions. 

La photographie forestière complète mon activité. J’y passe des heures, simplement pour m’imprégner de cette atmosphère apaisante. J’aime y chercher ces ambiances un peu fantastiques de contes de fées, j’emmène à nouveau mes photos dans un autre univers. Au pays où les champignons éclairent les chemins, et les elfes se cachent derrière les pierres. Une façon de fuir cette société devenue trop compliquée et me reconnecter à l’essentiel.  

A travers mes expositions, j’aime partager mes aventures photographiques avec le public, mais aussi faire passer des messages sur l’importance de préserver la biodiversité, et les milieux naturels sauvages. Simplement parce que dans nos villes bétonnées, on a tendance à perdre cette connexion, lui donner de moins en moins d’importance et d’espace, la mettre au second plan de tout, alors que la nature est juste vitale pour l’humanité et l’avenir de chacun de nous.

 

Concours:

Festival d’art animalier de Namur, concours AVES Emotion’ailes 2016 : finaliste avec : ” Se brûler les ailes ” 
Concours international, Festival Nature Namur 2016 : finaliste avec : ” Les triplées ” ( grenouille rousse ). Catégorie faune et flore de Wallonie
Concours international, Festival Nature Namur 2015 : finaliste avec :  ” Les yeux de la mare ”
Concours international, Festival Nature Namur 2014 : finaliste avec : ” Matin d’Argiope”
Festival d’art animalier de Namur, concours AVES Emotion’ailes 2013 : finaliste  ( Barge à queue noire )
Festival d’art animalier de Namur, concours AVES Emotion’ailes 2012 :  Photo primée – Prix ” photographes de nos associations ” (Chevêche d’Athéna,  + 3 photos sélectionnées )
Festival d’art animalier de Namur, concours AVES Emotion’ailes 2008, 2009 : 3 photos sélectionnées
Festival d’art animalier de Namur, concours AVES Emotion’ailes :  Prix “digiscopie” 2004 et 2005, + participation à 2 reprises en tant que jury.
 

Publications

– Portfolio 10 pages dans la revue ” Macrophotographie” octobre-décembre 2017 – N°18  

– Couverture pour un manuel scolaire SVT, aux éditions Hachette, avril 2017
– Interview pour le journal ” Vers l’Avenir” janvier 2015 sur mon travail de photographe, à l’occasion du recensement annuel des oiseaux des jardins.
– Revue Image&Nature, en 2014 – n°70, photo ” Filé d’arbres au couchant “.
– Septembre 2012 Article sur les oiseaux de mon jardin dans la revue régionale Natagora – Brabant Wallon 
– 2012 – Reportage photographique sur la chevêche d’Athéna dans la Revue ” l’homme et l’oiseau ” (textes et photos) de la LRBPO.
– 2011, 2012 et 2013 – illustration partielle du calendrier (couverture + image ) de la LRBPO.
– 2011 Illustration d’un article sur les grèbes ( couverture et images ) du trimestriel de la LRBPO
– Revue Image&Nature N° 10 Septembre 2007,  Portrait d’un digiscopeur
– Revue Natagora N° 14 Juillet-Août 2006, Interview article sur la digiscopie.

Interviews webzines :

Faune Sauvage.fr
Bon plan photo
Photovore

Merci à eux 🙂

 

 

 

error: Content is protected !!